Canadian Council on Invasive Species | CCIS

Faits saillants du Forum National sur les Espèces Envahissantes

Ottawa | 28 février - 2 mars 2017

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Développement d'un réseau Spotters

Un réseau Spotters commence souvent localement autour d'une question des espèces envahissantes qui soulève des préoccupations, et peut également être mis en place dans une perspective de prévention et de détection précoce. La liste suivante présente les étapes clés pour le développement d'un programme Spotters réseau. La communication est un élément central. Dans tous les cas, communiquez avec le conseil des espèces envahissantes de votre province ou territoire pour obtenir de l'aide et de la collaboration.

Principales étapes pour développer un réseau Spotters:

  1. Représentation et messagerie
    Développer des messages originaux idéalement compatibles avec d'autres régions au Canada (ex. Clean Vidange sec).
  2. Liste des espèces prioritaires
    Sélectionnez les espèces prioritaires avec des experts et des décideurs politiques, en particulier dans les lieux sans acte de mauvaises herbes ou de législation autonome sur les mauvaises herbes.
  3. Gestion
    Idéalement, il s’agit de mettre en place un système de détection précoce et l’intervention rapide (DPIR) ciblant des espèces préoccupantes. Élaborer des stratégies pour « intervenir » une fois qu'une espèce est signalée. Obtenir des engagements de gestion des gouvernements, des municipalités et des propriétaires fonciers. Il est important d'assurer le suivi et de savoir ce qui se passe après que des interventions ont été faites.
  4. Système de reportage
    Élaborer un formulaire, un protocole de déclaration ou une application pour téléphones mobiles, une base de données intégrant les dates, lieux et géoréférencements, etc. Un moyen facile serait de collaborer avec un système de données de gestion existant géré par les Conseils canadiens, les ministères, les groupes ou les systèmes internationaux tels qu’EDDMap ou IMapInvasives.
  5. Partage des données
    Utilisation de la cartographie est idéale, car elle fournit une image de distribution (à grande échelle). Les systèmes mentionnés ci-dessus sont très pratiques.
  6. Validation
    Un protocole pour la vérification des observations doit être développé. En ce sens, les systèmes de gestion de données nécessitent une photo des espèces envahissantes repérées par les observateurs. Des taxinomistes bénévoles ou des personnes qui connaissent bien les espèces concernées peuvent confirmer les observations.
  7. Matériel de formation
    Développer du matériel de formation sous forme d'un manuel ou de modules, comprenant la description et la liste des espèces ciblées. Ces outils permettent aux organisations participantes d’adapter le programme à leurs besoins. Développer une trousse d'outils pour le terrain par des bénévoles.
    Exemples: http://texasinvasives.org/invaders/
    http://www.invadingspecies.com/get-involved/invading-specieswatch-program/
  8. Promotion 
    Des modèles publicitaires peuvent être développés. Une campagne de communication sur les médias sociaux peut s’avérer efficace. Contacter les médias locaux et essayer de sensibiliser les décideurs.
  9. Les stratégies visant à chercher des partenaires
    Découvrir ce que les programmes de financement appropriés peuvent vous apporter comme soutiens monétaires. Préparer des modèles de lettre, des listes de partenaires et d’organismes de soutien (local, provincial, Canada) et sollicitent les, ainsi que les niveaux de gouvernance afin d’obtenir de l’aide financière. Les bénévoles peuvent apporter un support certain et des ressources. 
  10. Les stratégies visant à garder les bénévoles impliqués
    Développer des stratégies visant à retenir les bénévoles impliqués. Faire un suivi régulier avec les eux. Organiser des événements, les faire participer à des activités de communication en tant que porte-parole. Informer les bénévoles à propos de la progression des stratégies auprès de la gouvernance.