Canadian Council on Invasive Species | CCIS

Faits saillants du Forum National sur les Espèces Envahissantes

Ottawa | 28 février - 2 mars 2017

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Conseil Canadien

sur les Espèces Envahissantes

Comment arrivent-elles ici et comment se dispersent-elles?

Les espèces envahissantes sont arrivées jusqu’ici de diverses manières et sur une très longue période de temps. Les premières espèces envahissantes rencontrées au Canada sont arrivées par bateau du Vieux-Monde à l’époque des grandes explorations. Quelques-unes des premières sont arrivées au Canada dans les années 1600, soit il y a 400 ans! Les espèces exotiques envahissantes ont continué d’affluer depuis ce temps, se répandant à travers le pays et ponctuant leur passage d’effets destructeurs.

Les envahisseurs entrent au pays de plusieurs manières : par bateau, train, avion, véhicules récréatifs, machineries et équipements et autres véhicules, ou sont dispersées par la faune, le vent et l’eau à partir de sites infestés. Quelques espèces envahissantes ont été introduites accidentellement, dans des cargaisons de semences contaminées, par exemple, tandis que d’autres ont été introduites intentionnellement pour leurs bénéfices apparents, sans savoir les conséquences qu’elles engendreraient. Une fois introduites, les espèces envahissantes prolifèrent parce qu’elles ne font face qu'à peu ou pas de prédateurs pas plus qu’à d’autres facteurs qui les maintiennent à un niveau raisonnable dans leur habitat d’origine.

Aussi, nos espèces indigènes n’ont pas évolué de manière à résister aux nouveaux envahisseurs et sont rapidement mises hors-jeu. Les espèces envahissantes peuvent se propager localement relativement facilement, mais peuvent aussi se disperser à travers le pays dans un laps de temps assez court en profitant des mêmes vecteurs qui les ont transportés à l’intérieur des frontières.